Installation partout au Québec   1-877-545-8908     info@airclimatise.info     Soumission

Combien je dois m’attendre à payer pour un bon climatiseur ?

par : Paul Tremblay

Si on parle du climatiseur le moins cher sur le marché, on parle d’un climatiseur de fenêtre de + ou – 5000 btu/h. les prix débutent aux alentours de 250,00$. C’est ce qui existe de plus basic sur le marché. Il s’agit de ce qu’on appel un climatiseur d’urgence, pour une pièce d’au plus 8’ sur 8’, soit pour 64 pi2. Ça ne fera pas le travail, mais tant qu’à mourir de chaud ! Pour ceux qui ne peuvent vraiment pas acheter de climatiseur de fenêtre, d’air climatisé mural ou de central, bien il existe pour vous, pauvre malchanceux, ce qu’on appelle des climatiseurs portable. Ce type d’appareillage devrait vous couter au plus de 450,00 $ à 700,00$. Afin de se munir d’un climatiseur convenable, pour un espace d’environ 500 pi2, il pourrait être envisageable de payer de 900 à 1500,00 $ pour un climatiseur mural de bonne qualité. Si l’espace à climatiser représente jusqu’à 1200 pi2, un air climatisé mural de 12 000 btu pourrait vous coûter au minimum 1200.00$ pour un bas de gamme, jusqu’à un maximum de 2900,00 $ pour le plus haut de gamme (toujours compter l’installation en sus.) Lorsque l’espace est plus grand, ou que votre maison possède des conduits de ventilation, Il vous est possible de vous procurer un climatiseur central. Ces climatiseurs sont de puissance variant de 18 000 jusqu’à 60 000 BTU/h. Vous pouvez vous attendre à payer de 1800,00 $ jusqu’à 8000,00 $, tout dépend de la grosseur ainsi que la qualité de l’appareil (toujours sans compter l’installation).

Quelles sont les meilleures marques ?

par : Paul Tremblay

Afin de déterminer une bonne marque de climatiseur, il est nécessaire comprendre certains faits comme : La provenance des air climatisés, leurs dépositaires, la disponibilité des pièces.

Il est important de savoir que la grande majorité des climatiseurs sont fabriqué à l’extérieur du Canada, même à l’extérieur de l’Amérique. Il est alors important que son importateur soit d’envergure national.

Dans les faits, beaucoup de petites compagnies importent des appareils en petite quantité. Il est alors incertain que ces mêmes entreprises importent des unités pendant des temps déterminés. L’acheteur se retrouve un peu à la merci de ces entreprises.

Avec des ententes nationales, les grands importateurs sont obligée de tenir des pièces, et ce, durant la vie utile des appareils qu’ils mettent sur le marché.

Normalement les garanties qui accompagnent les appareillages en disent long sur le sérieux de la marque. Une garantie de 10 ans sur les pièces et sur la main-d’œuvre démontre le sérieux du fabriquant. Mais attention ! Cette garantie ne doit pas être prolongée par le distributeur. Elle doit être directement de manufacturier. 

Climatiseur-Comment l’entretenir !

par : Paul Tremblay

 Après avoir effectué l’achat et l’installation de votre appareil de climatisation, qu’ils s’agissent d’un climatiseur mural ou d’une thermopompe murale, il est important d’en effectuer l’entretien de façon régulière. Un manque d’entretien de votre appareil pourrait faire augmenter vos factures énergétiques de l’ordre de 10 à 25% en plus d’en réduire la durée de vie. Voici donc, quelques conseil afin d’augmenter la durée de vie de votre climatiseur ainsi que d’optimiser son efficacité énergétique. Note : Lorsque vous nettoyez votre appareil, vous devriez le fermez le afin d’éviter, blessures ou électrocution. Si vous travaillez sur le module extérieur, couper le courant!

  1.     Régler le thermostat du climatiseur et, autant que possible, éviter d’en modifier continuellement le réglage.
  2.     Nettoyer de façon régulière, soit environ à tous les mois, ou plus, si le filtre est poussiéreux, le filtre du module interne. C’est par ce système, que votre climatiseur retire la chaleur et humidité de votre résidence. Si le filtre est obstrué votre appareil aura tendance à consommer plus d’énergie pour le même travail.
  3.     Assurez-vous également que le module interne n’est pas obstrué par un meuble ou par tout autre objet, réduisant son efficacité.
  4.     Pour l’unité externe, s’assurer que l’unité à un dégagement maximal afin d’opérer convenablement. Enlever toute accumulation d’herbe ou branche d’arbre qui pourrait empêcher le climatiseur de fonctionner.
  5.     S’assurer lors du fonctionnement qu’aucun son anormal ne provient des modules de climatiseur. Si le cycle de démarrage et d’arrêt de votre climatiseur est court, ceci peut indiquer un problème de thermostat.

Dans tous les cas, faite vérifier et entretenir de façon régulière votre climatiseur mural et votre thermopompe murale afin d’en augmenter la durée de vie, l’efficacité énergétique et peut être même évité le remplacement prématuré de votre appareil. En résumé, votre appareil de climatisation nécessite un entretien régulier, faite donc appel à un expert afin de s’assurer de son bon fonctionnement. 

Qu'est-ce qui est le plus dérangeant : l'humidité ou la chaleur ?

par : Paul Tremblay

Lors d’un voyage dans un pays chaud, vous vous êtes surement demandé, en voyant le mercure atteindre les 36 degré Celsius, pour quel raison, vous ne sentiez pas la chaleur alors qu’à la maison, lors d’une canicule ou il fait 30 degré Celsius, vous n’en pouviez plus d’avoir chaud? La raison en est très simple : l’humidité. Le même phénomène se produit lorsque vous passez de l’extérieur en période de canicule à un intérieur climatisé. Souvent, la différence de température n’est pas si différente, mais le pourcentage d’humidité, lui, l’est. Ce qui fait que nous nous sentions mal à l’aise en présence d’humidité élevé, vient du fait que notre système corporel produit de la chaleur et que notre corps tente d’éliminer cette chaleur. Si ce n’était le cas, la température de notre corps augmenterait et nous nous retrouverions avec de la fièvre. Donc, afin de réguler la température corporelle, notre système ajuste la température par le biais de la sudation. Lorsque la sudation se produit, la chaleur est éliminé par l’eau et ainsi permet de gardé notre corps à la température de 37,5c. Lorsque nous sommes dans un environnement ou l’humidité est élevé, notre corps tente d’éliminer la chaleur en suant, mais le fait plus difficilement que dans un environnement ou l’humidité est moins élevé. C’est ce qui fait, que lorsque vous entrez dans une pièce climatisé, votre corps se sent mieux, car, l’humidité y est moins élevée. Les systèmes de climatisation retirent l’humidité de l’air en transportant par un tuyau qui se rend vers l’extérieur, l’eau qui touche le système de climatisation et qui forme des gouttelettes. C’est pour cette raison que l’on voit souvent, de petites flaques d’eau tout près des systèmes de climatisations externe. Il est important de noté, que pour vous et votre santé, le taux d’humidité relative devrait se situer entre 35 et 50% à l’intérieur de votre résidence. Dépassé ce taux, votre système aura tendance à travailler plus fort afin d’éliminer la chaleur et vous vous sentirez plus fatigué qu’en présence d’un taux bas d’humidité. 

Combien coûte une saison de climatisation ?

par : Paul Tremblay

Il y a plusieurs facteurs à prendre en considération afin de déterminer le coût d’une saison de Climatisation : la grandeur de la résidence, l’ensoleillement, l’activité des occupants ainsi que la qualité de l’unité d’air Climatisé choisi.

Il est facilement compréhensible qu’une maison de 4000pi est plus difficile à climatiser qu’une maison de 1000pi. Ainsi, effectuons un petit calcul, avec comme base un espace de 1000 pi2, avec une fenestration standard, un ensoleillement normal, climatisé avec une unité de base. Selon un calcul réel, mais non scientifique, il en coutera près de 97,00 $ par mois pour climatiser cette pièce.
Considérant qu’on à besoin d’environ 3 mois d’utilisation d’air climatisé, cela ferait environ 291,00 $. Si votre maison fait 4000 pi2, multiplier ce montant par 4 et attendez-vous à payer près de 1164.00 $ pour une saison complète.
Afin de réduire ces coûts, il est possible de se procurer un climatiseur à haut rendement énergétique. De cette façon, il serait facilement possible de réduire ce montant au tiers, de sorte que votre maison de 1000 pi2 vous couterait +/- 97.00 $ pour l’année. Mais attention, un fait important est à observer: lorsque nous parlons de Climatiseur Haut de Gamme, nous parlons de thermopompe. Pas le choix !

Afin d’atteindre des niveaux de performances semblable, les fabricants utilisent cette mêmes technologie afin de produire de la chaleur. En effet, la pluparts des manufacturiers qui poussent à de tels avancés technologiques le font en climatisation et aussi en chauffage, de sorte qu’une seule ligne de montage produit les appareillages. Il est alors normal que lorsqu’on choisisse un climatiseur de meilleure qualité, on se retrouve avec une thermopompe. C’est exactement le même appareil, les mêmes dimensions, le même poids, et tout. Seule une petite valve réversible est ajoutée.
MAINTENANT, le calcul change beaucoup : reprenons le même espace de 1000 pi2 à climatiser, avec un climatiseur "Haut de Gamme", on figure que ce climatiseur est une thermopompe "Haut de Gamme", vraiment rien à voir avec l’autre calcul. Regardez bien : pour le même espace, pour une année complète d’utilisation, attendez-vous d’avoir retour sur investissement d’au moins 500.00 $. C'est-à-dire qu’à la place de payer 291,00 $ de climatisation avec un climatiseur "De Base", attendez-vous à économiser au moins 500,00 $ annuellement sur votre facture d’énergie, climatisation incluse ! Cela fait une différence d’environ 791.00 $, et ce chiffre est encore conservateur. Il est donc très important de bien se faire conseiller lors de notre achat.

N’ayez pas peur de poser des questions. Si le représentant ne veut pas vous répondre, ou qu’il ne le fait pas selon vos attentes, n’ayez pas peur d’en faire venir un autre. Après tout, c’est VOUS qui payé la note ! Voyez la section : Comment être certain que c’est un bon représentant ?

Mural, portatif ou split ?

par : Paul Tremblay

Dans la série – 10 choses à savoir afin d'éviter de se faire avoir lors de l'achat d'un air climatisé, on se demande, quel sont les types d'air climatisés existants? Il existe principalement 3 types d'air climatisés et ceux-ci varient en fonction de la capacité de refroidir un espace. Tous ces air climatisés sont munis de différentes fonctions telles qu’une télécommande, un déshumidificateur, un système de chauffage, de purification d’air ou d’un système de ventilation.

Air climatisé fenêtre

C’est celui que l’on retrouve le plus couramment, sa capacité de refroidissement peut varier entre 5000 et 20 000 BTU ou plus selon le modèle choisi. Il peut s’installer dans l’ouverture d’une fenêtre ou on peut décider de l’encastrer de façon permanente dans une ouverture effectuée dans le mur. La déshumidification s’effectue automatiquement et l’eau est évacuée à l’extérieur de la maison, ce qui permet d’avoir un taux stable d’humidité. Il se présente également en modèle horizontal ou vertical afin d'accommoder des types de fenêtres différents. Certains sont vendus avec une série adaptateurs de fenêtre ce qui permet d'installer l'air climatisé de façon convenable dans une fenêtre.

Air climatisé mural, split ou bi bloc

Ce climatiseur est pourvu de 2 modules, l'air climatisé est à l’extérieur et est branché avec le module de ventilation et de contrôle électronique à l’intérieur. Celui-ci s’installe prêt du plafond et couvre une plus grande surface qu’un climatiseur mural grâce à son nombre de BTU plus élevé. Ces air climatisés ont une excellente capacité de refroidissement et offre entre 12 000 et 48 000 BTU de refroidissement, donc, capable de climatiser un bungalow ou un cottage au complet. Notez, qu'il est préférable de faire effectuer l'installation par une équipe de professionnel, car,

Il faut déterminer le bon endroit dans la maison afin d'en effectuer l'installation

Il faut percer le mur extérieur afin d'y passer tube et fils électrique.

Nécessite l'installation de support etc...

Le raccordement électrique se fait quelques fois sur le 240 volts et doit être effectué par un électricien.

Air climatisé portatif

Le climatiseur portatif se présente sous la forme d’un module souvent sur roulette pouvant être déplacée d’une pièce à l’autre selon la nécessité. À l’utilisation on branche les boyaux d’évacuation avec un ensemble de connecteurs pour fenêtre. Le nombre de BTU peu varié entre 6000 et 18000. On retrouve des modèles d'air climatisé 4 en 1, incluant l'air climatisé, le déshumidificateur, le chauffage et la ventilation. Certains offrent un boyau d’évacuation de l’eau vers l’extérieur, d’autre offre, un contenant que l’on doit vider régulièrement.

Autres modèles

Peu vendus, on retrouve également des unités de refroidissement de type hôtel qui s’installe au sol et qui permet également le chauffage. Le nombre de BTU varie considérablement, mais en moyenne on en trouve avec des capacités de 15000 BTU. Également, dans une autre classe (et un tout autre dossier) on retrouve les thermopompes donc les couts sont de quelques milliers de dollars et également, en hausse, la géothermie.

Qu'est-ce qu'un climatiseur Inverter ?

par : Paul Tremblay

 

Lors de vos recherches sur l'internet ou même en magasin, vous vous êtes surement demandé ce que signifiait le terme « Inverter » qui figure sur certain type de climatiseur offert par certaine compagnie. Voici donc une explication sommaire de ce que signifie climatiseur « Inverter ». De 0 à 100% Un système de climatisation traditionnel fonctionne comme une lumière, qui peut prendre deux états, soit en arrêt ou en marche. De 0% à 100% de consommation électrique. Et on recommence Ces climatiseurs utilisent donc une somme considérable d'énergie électrique, car il faut énormément d'énergie afin de démarrer le moteur et contrer l'inertie afin de se rendre à sa pleine puissance. La consommation d'énergie passe de 0% à 100%. Ainsi lorsque votre résidence atteint la température programmé par votre thermostat, le moteur s'éteint pour un certain laps de temps et lorsque le thermostat indique au moteur de redémarrer, c'est donc à recommencer, le système redémarre et va de nouveau de 0 à 100% de consommation. Graduellement un climatiseur de type « Inverter » utilise un principe différent des climatiseurs traditionnels, c’est un système de climatisation à vitesse variable. Avec un climatiseur « Inverter », le moteur démarre et accélère tranquillement afin d'atteindre sa puissance maximale, ce qui nécessite beaucoup moins d’énergie. Ainsi, le climatiseur nécessite beaucoup moins d’énergie lors du démarrage de celui-ci. Économie et meilleur confort Lorsque la température de votre résidence approche la température indiquée par le thermostat, le moteur se met à ralentir graduellement ce qui, encore une fois, à pour effet de diminuer la consommation d’électricité. Dans les faits, lorsque la demande de climatisation est petite, l'appareillage ne tourne pas à pleine puissance, il tourne à la vitesse nécessaire. Pour cette raison, si 3100 btu/h est nécessaire afin de climatiser la pièce, l'appareil n'en utilise que 3100. Il n'augmentera que si la température extérieure augmente. C'est une économie d'énergie très importante. Un autre avantage, ce type de climatiseur, en opérant à vitesse variable, offre une meilleure stabilité de la température de votre résidence. Le bon appareil pour le bon besoin Il est également important de sélectionner un appareil répond aux besoins de votre résidence, car un appareil de faible capacité pourrait nécessiter beaucoup plus d’énergie qu’un climatiseur traditionnel, augmentant votre facture d’électricité. Ainsi, ce type de climatiseur est légèrement plus couteux à l’achat, mais la différence sera rapidement récupérée avec l’économie d’énergie effectuée. 

Comment choisir le type de climatiseur dont j’ai besoin ?

par : Paul Tremblay

Il existe principalement 4 types de climatiseurs : le système central, le climatiseur mural, le climatiseur de fenêtre et le climatiseur portatif.

Le système central est considéré comme permanent, ou fixe. Ces systèmes sont vraiment les plus performants en terme de climatisation et pour le chauffage. Il nécessite l’installation de conduit de ventilation par des professionnels; soit par le sous-sol, soit par l’entretoit. Ce système est constitué principalement d'une thermopompe.

Le climatiseur mural est l'un des systèmes les plus installés et ne nécessite aucun conduit de ventilation. Le module de thermopompe s'installe à l'extérieur et est relié à un ou plusieurs modules muraux par un conduit contenant le liquide de réfrigération. Ce système doit être installé par une équipe de professionnelle incluant un électricien.

Le climatiseur de fenêtre est considéré comme semi-mobile, ou semi-fixe. C'est sûrement le modèle le plus abordable. Cependant, ses performances laissent en terme d'économie d'énergie et en efficacité ne se compare nullement aux systèmes ci-haut mentionnés. Ces systèmes sont bruyants et auront de la difficulté à retirer la chaleur due au fait qu'il se trouve souvent installé à mi-mur. Pour être efficace, un système de climatisation doit être installé le plus haut possible.

Le système portatif est le seul qui est considéré comme étant mobile. Ce système se compare au système de fenêtre. Il partage les mêmes caractéristiques en terme de performance et d'économie d'énergie. Le seul avantage est que vous pouvez le déplacer de pièce en pièce et il peut être rangé lorsqu’arrive la saison froide. Les climatiseurs de type muraux et portatif doivent être considérer pour de petites pièces et sont énergivore. Pour un condominium ou une maison, l'acheteur considérera l'installation d'un système central lorsque possible ou d'un climatiseur mural. Ils seront également considéré dans un programme d'économie d'énergie et d'efficacité énergétique.

Afin de faire un choix éclairé, utilisez notre système d'aide à la décision en cliquant sur le bouton "Choisissez votre climatiseur" ou communiquez avec nous, il nous fera plaisir de répondre à vos questions.

Des nouvelles normes de ventilations S.V.P.

par : Paul Tremblay

Depuis la modernisation des maisons (1955 à 1970), le propriétaire d’une résidence moyenne est prêt à débourser plus pour le confort de sa famille. C’est de cette façon que les systèmes de chauffage ont évolués. Il n’était plus seulement question de chauffer la maison, mais de la rendre aussi confortable que possible. C’est de cette façon que les systèmes de ventilations ont vu le jour.

Avec de pareil système, il est plus facile de distribuer la chaleur uniformément et il est aussi possible d’ajouter un humidificateur, un échangeur d’air et des filtres centraux sur les conduits d’air. Depuis les 10 à 15 dernières années, aux besoins de chauffage, se sont ajoutés les besoin de climatisation. Ce qui était de prime à bord un produit de luxure, est devenu un produit de première nécessité.

La climatisation est présente dans un très grand nombre de foyers québécois. Il est possible de se faire installer un climatiseur monobloc ou bi-bloc et ces appareillages ne nécessitent pas de conduits de ventilation supplémentaires. Ils sont très performants, mais, principalement à l’endroit même où ils sont installés. Ces appareils ne sont pas des climatiseurs centraux.

Si votre demeure possède des conduits de ventilation, il est possible d’y ajouter de la climatisation, par contre, souvenons-vous que ces derniers conduits on été fabriqués dans le but de chauffer. Il y a une importante différence entre un système de ventilation pour le chauffage et un système pour le chauffage/climatisation. Lorsque l’on chauffe, nous ajoutons de la chaleur de la maison, lorsqu’on climatise, c’est l’inverse, le système retire la chaleur de la maison.

Pour la majorité des systèmes de conduit de ventilation qui sont installés aujourd’hui, les retours d’air se situent au niveau du sol. Cette pratique est désuète et problématique afin de retirer la chaleur d’une maison. Il est très difficile, voir même impossible, de climatiser une maison si l’air qu’on se sert pour le faire, vient du plancher. Le climatiseur devra déployer de 3 à 5 fois plus d’effort afin d’obtenir le résultat souhaité.

Dans les nouvelles normes de construction, il devrait être obligatoire de placer les retours au niveau le plus bas ET le plus élevé de la maison. Pas seulement un retour d’air au plafond du deuxième étage; un retour au plafond de chaque pièce fermée est nécessaire. De cette façon, il est facile pour votre air climatisé d’effectuer son travail convenablement. 

© Air Confort Dépôt 2014